L'art-thérapie, une discipline encore jeune...

Les débuts de l’art-thérapie moderne remontent aux alentours des années 1900 lorsque les médecins s’interrogent sur les relations existant entre l’œuvre produite par le patient et sa maladie. Cette pratique est minoritaire jusqu’au début des années 80. Puis elle prend progressivement sa place dans les parcours de soin, pour s’imposer ces dernières années comme supports et protocoles de soin au sein d’institutions hospitalières, de maisons de retraite, de centres pour enfants et adolescents, etc.

L’art-thérapie est également un outil d’aide à la personne, à titre préventif comme le sont le sport, la nutrition, des pratiques de bien-être (relaxation, yoga,…).

Quels sont les principes de l'art-thérapie ?

La personne est au centre du dispositif de soin. La thérapie artistique conduit la personne à être actrice, partie prenante de sa thérapie et non sujet passif. Ce qui est à l’œuvre, c’est à la fois le media employé et les processus visant à mobiliser la personne, à l’amener à rechercher le mieux-être et l’harmonie intérieure.

Quels en sont les bénéfices ?

La thérapie artistique permet notamment de :

  • Accompagner des crises de vie de tous ordres (maladies – cancer, dépression, burn out, troubles du comportement alimentaire, fibromyalgie, maladies auto-immunes, … – fatigue, douleurs, divorce, deuils, perte d’emploi…).
  • Stopper le mental en entrant dans un autre espace, qui favorise la connexion avec des zones inexplorées de soi-même qui émergent au fil de la pratique
  • Redonner de la mobilité et des liens entre toutes les parties de l’être dans un processus de sclérose inévitable soit à cause de la maladie, de chocs émotionnels liés aux parcours de vie ou tout simplement issu du vieillissement.
  • Développer et revaloriser l’image de soi, la confiance en soi
  • Apporter la connaissance plus fine de soi et l’accomplissement de soi
  • Retrouver ou poursuivre un équilibre de vie sociale, enrichir les capacités à communiquer et s’exprimer avec un autre outil que la parole
  • Ouvrir un espace de partage (groupe) – acte social
  • Révéler un potentiel artistique ignoré ou refusé par beaucoup d’entre nous.

Le métier d'art-thérapeute

Selon ses affinités, l’art-thérapeute peut exercer son activité dans de multiples contextes et auprès de divers publics, seul ou en collaboration avec des équipes médicales, sanitaires ou sociales :

    • atelier privé,
    • milieu scolaire et institutions pédagogiques spécialisées,milieu hospitalier, cabinet médical, cabinet de psychothérapie, centre de soins en santé mentale,
    • centre social,
    • maison de retraite,
    • milieu carcéral,
    • entreprise,
    •  etc.
L'art-thérapeute, au service des personnes accompagnées
L'art-thérapeute, au service des personnes accompagnées

« L’art ne commence qu’avec la vérité intérieure. Que toutes vos formes, toutes vos couleurs traduisent des sentiments. »

A. Rodin